Le souffle de l’Ange

Est-il possible de recevoir des informations par la pensée ? Pouvons-nous, grâce à l’affect, ressentir à distance la souffrance d’un de nos proches ? Peut-on être prévenu d’un événement par une coïncidence ?

Cette seconde histoire m’est arrivée un soir de mars 2012. Elle restera pour moi la plus troublante de mes synchronicités, la plus chargée d’émotions aussi.

« Il fait déjà nuit. Bien qu’il ne soit pas très tard, nous sommes au lit, mon amoureux et moi. Nous lisons, chacun de notre côté, à la lueur de nos deux lampes de chevet. La cloche du village sonne neuf coups quand une odeur de brûlé me chatouille les narines. D’un bond, Sam se lève pour fermer la baie vitrée (notre chambre est sous les toits et il arrive souvent que les relents de la cheminée du voisin nous parviennent.) Mais derrière le grand rideau blanc, la porte est close.

– Ça ne vient pas de dehors… me dit-il en revenant vers le lit.

Soudain, il hâte le pas vers sa lampe de chevet, un filet de fumée sombre s’en échappe. C’est une photo qui est en train de noircir sur l’ampoule. Une vieille photo en noir et blanc, de mon père et moi, à laquelle je tiens énormément. Je l’avais posée en équilibre sur une pile de livres de l’étagère murale, au-dessus de notre lit, il y a deux ans, quand on a emménagé.

Image

– Oh zut ! J’adore cette photo…

– Oui je sais, mais regarde elle n’est pas trop abîmée. On l’a retirée à temps.

C’est vrai. Le seul hic c’est que la partie brûlée se situe juste sur la tempe de mon père. Je grimace :

– Pas très bon signe ça, non ?

– Ce que j’aimerais comprendre, c’est comment elle s’est envolée… s’interroge mon amoureux, pragmatique, pendant que je contemple la brûlure. Il n’y a aucun courant d’air dans la pièce. C’est bizarre ! En plus, elle a dû dévier un peu pour tomber pile sur l’ampoule !

On reprend nos livres. Je ne parviens pas à me concentrer. Mon père est très malade. (A cette époque, il attendait une opération du cœur où il était question de lui implanter un resynchronisateur biventriculaire. Il devait encore patienter un mois. Et un mois, c’est long… Il avait déjà fait un œdème du poumon, heureusement pris à temps.)

Je pense à lui, très fort. Trois-quarts d’heure passent. Soudain, mon téléphone portable sonne. Je suis inquiète pour de bon quand j’entends la voix de ma mère à l’autre bout.

– Maman ! Tout va bien ?

– C’est ton père… J’ai appelé les pompiers… mais ils sont arrivés à temps, ne t’inquiète pas. Un nouvel œdème au poumon, oui…

J’ai le cœur qui bat la chamade.

– A quelle heure est-ce arrivée ?

– Oh ! Ils ont été très rapides, pour ça on a de la chance ! Dix minutes, à peine depuis Alès. A 21h00 pétante, ils étaient dans le salon à ausculter ton père.

Je raccroche après avoir embrassé ma mère. On se regarde sans mot dire. A vingt-et-une heure exactement, la photo de mon père tombait sur la lumière et commençait à brûler.

 

Bouleversée, subjuguée, reconnaissante…

Comment croire au hasard dans cette histoire ? Tout me porte à penser que l’univers m’a prévenue de l’état de santé de mon père, pour qui je m’inquiétais chaque jour. C’est une synchronicité qui fait sens, pour moi. Les deux événements arrivent exactement au même moment et la manière dont cette photo s’est « envolée » pour atterrir sur la lampe reste un mystère absolu. Une synchronicité avec un soupçon de magie.

Une fois encore, je m’interroge.

Une fois encore, je me penche sur la puissance de la pensée. Jung explique que ces phénomènes apparaissent quand « notre psychisme se focalise sur une image archétypale dans l’univers extérieur, lequel comme un miroir nous renvoie une sorte de reflet de nos soucis sous la forme d’un événement marqué de symboles »

C’est vrai, mon inquiétude était telle que mes pensées voguaient souvent vers lui, en cette période… Cela me rappelle quelques lectures sur des personnes liées émotionnellement mais éloignées physiquement où l’une éprouve la douleur de l’autre au moment où un problème lui arrive.

On appelle ce phénomène l’empathie synchrone et on peut le rapprocher de la télépathie ou de la prémonition. (Larry Dossey, « La science des prémonitions, une approche raisonnée de notre capacité à prévoir l’avenir ».) Or, dans chaque exemple cité, la seconde personne ressent des symptômes physiques. Mais moi, je n’ai rien senti, ni rien prédit… rien vu non plus.

Dans mon cas, le signe vient de l’extérieur.

Oui, l’Univers m’a prévenue.

J’ai beau vouloir comprendre, mon investigation s’arrête là.

Selon votre vision du monde, cette pensée extérieure pourra être celle de votre Ange Gardien, celle de Dieu, celle d’un défunt, celle de l’Univers Source… ou autre encore.

Moi, ce lien avec l’invisible j’aime bien l’appeler l’Ange. Même si c’est au départ un terme emprunté à la religion, je ne garde que la poésie liée au nom. Mon ange est ma connexion avec l’Univers Source. Il prend forme quelque part entre mon intuition, mon instinct, mon intellect, ma volonté, ma détermination et ma chance.

Et depuis que je cultive cette connexion, il m’arrive plus de belles choses. Assurément. Chaque jour j’expérimente la réalité de la loi de l’attraction. Vous connaissez cette loi universelle, n’est-ce pas ? L’importance de la pensée… encore.

En attendant, Isaac et moi, on vous souhaite d’attirer le bonheur et la magie dans votre vie. Le plus possible.

Isaac… C’est le nom que j’ai donné à mon ange. Un bel ange aux yeux bleus qui parfois revêt la forme d’un papillon aux ailes azur. Mais oui, bien sûr, je l’ai inventé ! Dans un de mes livres (« Le voyage de Lili au pays des anges. ») Et puis quelques jours après avoir terminé la première version, j’ai reçu la visite d’un petit Argus Bleu bien réel. Il s’est posé sur ma jambe et il y est resté 10 minutes. C’est long pour un papillon. Voilà comment chaque jour j’expérimente la loi de l’attraction et ma connexion avec l’Univers Source.

J’aime mettre de la poésie dans ma vie.

 

Réflexions et Interrogations.

Existe-t-il des expériences permettant de déterminer s’il est possible de faire circuler des informations entre deux individus, à distance ?

Larry Dossey rapporte, dans son livre cité ci-dessus, quelques expériences passionnantes, menées par le PEAR (Princeton Engineering Anomalies Research), un programme de recherche dédiée à la parapsychologie, établit par Robert G. Jahn, dans la prestigieuse université de Princeton (New Jersey).

Première expérience du PEAR :

Leur manière de procéder met en scène deux personnes, un émetteur et un récepteur. Le premier choisit un site cible, y va et reste là-bas 15 minutes environ. Puis il prend une photo que l’on compare ensuite aux écrits du récepteur qui est loin et qui a tenté d’écrire son ressenti.

Le PEAR a mené des centaines de tentatives, avec un taux de réussite considérable, sachant qu’il y avait 1 chance / 100 milliard de l’atteindre par hasard.

Mais le plus étonnant, c’est qu’il semble que :

1) La distance ne compte pas. Un mètre, 10 km, 1000 km ou 10 000 km, c’est exactement pareil.

2) Le temps non plus ne compte pas !! Plusieurs fois le récepteur avait reçu l’info AVANT même que l’émetteur ne soit sur le site, avant même qu’il ne choisisse son site cible !

Le pouvoir de la pensée est illimité. Elle est un pont entre l’Univers Source où l’espace et le temps n’existe pas et notre Univers Ombre…

Notre pensée, donc, peut voyager. Vers un autre individu mais aussi vers l’Univers Source d’où proviennent les synchronicités et les prémonitions. Les chercheurs ont démontré que l’affect était une des données les plus importantes de la télépathie et de la prémonition. C’est l’entropie qui constituerait le mécanisme porteur d’information pour une vision à distance réussie. (L’entropie est une mesure de la part de désordre, d’aléatoire ou de chaos que comporte un système.) Si l’homme est capable de capter plus facilement des pensées comportant une forte entropie, cela se défendrait d’un point de vue biologique, car cette capacité aiderait à notre survie…

Pour illustrer cette faculté humaine voici une seconde expérience menée par le PEAR :

Démontrer la capacité du corps humain à prévoir le futur avec 5 secondes d’avance.

L’expérience de Radin et de son équipe : un ordinateur et un sujet, face à l’écran.

Dans la main droite de la personne, la souris. Sur sa main gauche, des capteurs qui enregistrent le rythme cardiaque, la quantité de sang au bout des doigts et l’activité électrodermale.

La seule chose qu’il doive faire, c’est cliquer. Dès lors, l’ordinateur affiche un écran vide pendant 5 secondes, puis une image aléatoire, (prise au hasard, donc) parmi 120 clichés, pendant 3 secondes. L’image peut être apaisante (nature, paysage, gens souriants) ou perturbante (érotique, sexuelle, d’amputation, d’autopsie ou de violence.)

24 sujets. 900 images visionnées.

Et le résultat est étonnant, une fois de plus ! On découvre que l’activité électrodermale s’intensifie davantage lorsque la photo à venir est de nature perturbante. Avant que l’ordinateur l’ai sélectionnée, donc, pendant l’écran vide de 5 secondes. Même phénomène avec la pupille (elle se dilate plus avant les images chocs.) Le pouls aussi s’accélère, et tout cela sans que l’individu en ai conscience !

Donc si notre conscience ne le sait pas, qui prévient le corps ? Quelque chose dont le lien est permanent, en tout cas, car cela marche à tous les coups… Est-ce notre inconscient ? La partie de nous qui est reliée avec l’Univers ? L’ange aux yeux bleus ? ;-)))))

Le lien entre nous et l’invisible se dévoile, par bribes, à ceux qui ont envie de le voir. Nous sommes tellement loin de tout savoir et le monde est si passionnant !

 

Publicités

Une réflexion sur “Le souffle de l’Ange

  1. Pingback: Quelques solutions pour mieux vivre sa vie. | Weltanschauung

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s